Wild Space…i think i love you !

Posté par:

Le dernier jeu sorti chez Catch Up Games vient d’atterrir sur les étales. Ça tombe bien car on a rendez-vous avec l’équipage et on va vérifier avec eux que le voyage s’est bien passé.

Play the pitch.

Aux confins de l’empire, une nouvelle Galaxie vient d’être découverte ! Explorez ce nouvel eldorado rempli de trésors et de mystères. Naviguez de planète en planète, constituez votre équipage et devenez l’explorateur le plus riche de la galaxie.

Les animaux fantastiques.

Wild Space est un jeu de combinaison et de collection de cartes. Les joueurs constituent leur équipage pour gagner le plus de crédits à la fin du jeu. Durant la partie, ils explorent des planètes pour récupérer et poser devant eux des cartes équipage. Chaque joueur commence la partie avec un capitaine, premier membre de son équipage. Vous aurez le choix entre plusieurs espèces d’animaux. Un ours, un singe, un rhinocéros,… Les autres types de cartes (spécialistes, robots, émissaires) sont posés en cours de partie.

Pour arriver à s’entourer des meilleurs membres, on va pouvoir appliquer plusieurs effets en se posant ou en explorant une planète. Dans la plupart des cas, nous aurons le choix entre piocher des cartes ou en déposer. Pour réussir à récolter le plus de crédits en fin de partie, nous avons à notre disposition 5 vaisseaux. Ils pourront chacun se poser (partie basse) et explorer (partie haute) une planète. Cela fait 10 tours de jeu, pas un de plus. C’est très court mais aussi très intelligent. Cela permet de mettre la pression dès le début pour aller à l’essentiel. Il faudra être efficace le plus vite possible, afin de poser les meilleures combinaisons de cartes.

Combo. C’était pas ma guerre colonel !

Certaines conditions de pose, savamment combinées, vous permettront de faire de magnifiques enchaînements. C’est ça qui est vraiment gratifiant dans Wild Space. Outre l’aide de robots ou de vétérans qui rapporteront des crédits en plus, on pourra également compter sur des émissaires qui, à l’aide d’objectifs précis, nous feront gagner des crédits supplémentaires en fin de partie. Militaire, botaniste, pilote, mécanicien, informaticien ou scientifique, chaque membre d’équipage a un métier bien distinct. Ce qui aura une importance pour le chaînage des cartes et l’activation des cercles d’effet ou de condition. Dans chaque espèce, le troisième animal et les suivants rapporteront 5 crédits chacun. Les deux premiers animaux ne rapportent rien. Chaque série complète de 6 animaux différents dans votre équipage vous rapporterons 15 crédits supplémentaires.

Les détails techniques de l’exploration.

Du côté du matériel, il est simple et de bonne qualité. Les meeples vaisseaux sont très sympa et colorés, et les différentes planètes proposées sont bien épaisses et augmentent la re jouabilité. Il y a également un mode solo. Même si au premier abord les règles paraissent un peu longues, on comprendra très vite en les lisant que c’est d’une simplicité déconcertante, comme le jeu. Il est clair, net et précis. L’iconographie des cartes ne laisse rien au hasard, et même si on peut être perdu les 5 premières minutes, l’aide de jeu sur la dernière page des règles, fait qu’au final on va vite assimiler le tout. La couleur des cartes, les icônes et les badges, aident à la mémorisation. C’est logique.

Du côté des illustrations, elles sont juste géniales ! Même si le style ne plaira pas à tout le monde, de notre côté, nous sommes conquis. C’est beau, c’est frais, c’est coloré, c’est carré.

Du côté de l’interaction, on peut dire que c’est pas fou fou. Le fait d’être déjà présent sur une planète, ne gênera en rien l’adversaire et il pourra s’y poser au même titre que vous. Vous passerez le plus clair de votre temps à regarder vos cartes et à trouver la meilleure combinaison de pose possible. 

L’avis du pilote.

Même si Wild Space ne révolutionne pas le genre, c’est une vraie bouchée d’air frais qui nous vient de l’espace (De l’air dans l’espace ?! Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?). Les illustrations sont géniales. Une partie se terminera aussi vite qu’elle aura commencé, et ça, c’est cool, car on aura automatiquement envie d’en refaire une. Quel capitaine vais-je prendre cette fois ? Quelle planète vais-je explorer ? Et si je pose cette carte avec celle-ci ?

Catch Up Games, comme à son habitude, nous sort une édition soignée aux petits oignons. C’est frais, simple, rapide et assez tactique. C’est un jeu sans prétention et qui pourra plaire à beaucoup de monde. De notre côté, on valide !


On aime :

  • la vidéo des règles proposée dans le livret
  • l’asymétrie des capitaines
  • l’édition parfaite
  • la fraîcheur du jeu
  • la rapidité et la simplicité d’exécution
  • la travail d’Amélie Guinet

On aime moins :

  • les règles pas très représentatives de la simplicité du jeu
  • les jetons vétérans un peu trop grand pour les disposer sur les cartes capitaine
  • passez votre tour si vous cherchez de l’interaction

 

Caractéristiques :

  • Note : 7,5/10
  • Nombre de joueurs : 1 à 5
  • Durée : 30min-1h
  • Prix : 22,50 €
  • Âge : à partir de 10 ans
  • Éditeur : Catch Up Games
  • Auteur(s) : Joachim Thôme
  • Illustrateur(s) : Amélie Guinet
Partager
0

À propos de l'auteur:

Passionné de jeux de société ! “Je ne crois pas en l’au-delà mais j’emmènerai quand même des sous-vêtements de rechange.” "Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir, mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera."

Ajouter un commentaire